Suspensions

Résumé

Michel Stefanini travaille la photographie et la lumière dans une technique originale de "Light Painting", qui utilise son propre corps comme support expérimental. Il traite, dans une errance équivoque entre état neurodégénératif et schizophrénie, de la disparition..., la sienne, la vôtre, un combat singulier et sans merci, qui nous entraîne aux limites de l'être."Les Limbes Ordinaires " sont une incursion dans ce territoire flou, une théurgie provocatrice, pour atteindre la frontière de l'oubli de soi, entre anéantissement et métamorphose.

Catégorie
Photographie
A propos

 Texte extrait de la nouvelle,  » L’Embellie »  « Les Limbes Ordinaires » (Michel Stefanini) 

Maintenant, cela fait trois jours que je suis pendu par les pieds… c’est arrivé comme ça, à force de marcher, j’ai du, s’en m’en apercevoir, me faire prendre, ou me prendre dans quelque chose, ou je ne sais quoi, mais voilà, j’ai la tête en bas et je me balance doucement, enfin je crois, c’est peut-être le rythme de mon cœur qui insuffle ce mouvement…

Le rythme de quoi ???

Je suis nu.
Je suis sûr d’être mort.
Je me balance doucement,
au rythme de rien.
Bien évidement !
Au rythme de rien.
Je ne marche plus.
C’est plutôt mieux,
de toutes façons, le sang ne me monte pas à la tête.